• L’enseignement d’une embolie pulmonaire

    Mon essoufflement  s’accentue tant et si bien  que, en ce mois de juin, je suis obligée de m’arrêter tous les deux pas.  Ma famille s’inquiète, je décidé de voir mon médecin. Une analyse indique une anomalie dans le sang et un scanner de toute urgence. Le lendemain je recevais quatre femmes chez moi, non pas en stage, mais en séjour libre de ressourcement, pas question de galoper à l’Hôpital maintenant ! Et,  si je m’étais écoutée  je n’y serais pas allé !  Mais j’ai pensé à l’inquiétude des  miens… Après le scanner on m’emmène vite aux urgences, c’est sérieux !  Je ne comprends pas, n’y crois pas. Les médecins expliquent : vous avez des caillots…

  • Yunus Emré

    « Nous avons plongé dans l’essenceet fait le tour du corps humaintrouvé le cours de l’universtout entier dans le corps humainet tous ces cieux qui tourbillonnentet tous ces lieux sous cette terreces soixante-dix mille voilesdans le corps humain découvertsles sept ciels les monts et le merset les sept niveaux telluriquesl’envol ou la chute aux enferstout cela dans le corps humainet la nuit ainsi que le jouret les sept étoiles du cielles tables de l’initiationsont aussi dans le corps humainet le Sinaï ou monta Moïse– ou bien la Kaabal’archange sonnant la trompettemêmement dans le corps humainla Bible et l’ancien testamentet les psaumes et le Corantoutes paroles écritesse trouvent dans le corps humainCe »…

  • Méditer, c’est oser s’arrêter !

    « Le Tao est la technique ; la technique est le Tao. » Autrement dit, le Chemin est l’exercice ; l’exercice est le Chemin !«  Umeji Roshi (1) Quant à l’exercice — que ce soit la méditation, le tir à l’arc ou la marche méditative — nous devrions le considérer comme étant un rituel très précis. Et c’est en reprenant chaque jour, la séquence des gestes qui composent ce rituel très précis que le mental ne fera plus obstacle aux ressources de l’être, aux ressources du corps (Leib). Le but de tous les exercices est toujours de s’entraîner à l’art de créer les conditions permettant l’éveil de la nature profonde…

  • Pourquoi pratiquer le Qi-Gong ?

    Il arrive que le quotidien nous paraisse difficile, oppressant, stressant, que nous nous sentions vulnérables, encombrés, manquant d’air. Nous voudrions tout de suite reprendre contact avec notre vraie nature, lâcher nos soucis. La pratique du Qi-Gong permet de se redécouvrir libre et respirant, car chacun a sa capacité propre de ressourcement mais se doit de savoir l’accueillir et la reconnaître. En expérimentant notre appui sur la terre et par la détente, nous trouvons le repos de l’esprit, et apprenons l’acceptation. En écoutant nos souffles intérieurs, leurs mouvements, nous nous vivons différents, entiers, et justes, faisant corps avec l’espace.Ainsi,  nous nous assouplissons physiquement et mentalement, nous sentons solides. Le Qi signifie…